Daniel BEGUIN - photographe
RSS

Articles récents

Cannes et les Régates Royales
Clap de fin pour le 69° Festival du Film
Palmarès du 68° Festival de Cannes
Je suis Charlie
Quatrième Festival Vivre Ensemble

Catégories

cérémonie publique
concert
création
divers
espace loisir
événementiel
festival
fêtes et traditions
fleurs et plantes
nautisme
promenade urbaine
randonnée
religieux
fourni par

Mon blog

Clap de fin pour le 69° Festival du Film

Le rideau est tombé ce dimanche 22 mai au soir sur le soixante-neuvième Festival du Film de Cannes et le Jury présidé par le cinéaste australien George MILLER a rendu son verdict.
C'est le réalisateur anglais Ken LOACH qui remporte la palme d'or pour son film "Moi, Daniel BLAKE" et rentre ainsi dans le club très fermé des réalisateurs ayant eu deux palmes d'or (sa première pour "le vent se lève").










*sur la photo Ken LOACH est entouré de Dave JOHNS (acteur) et Rebecca O'BRIEN (productrice)
 
Réalisateur engagé qui se veut un témoin de notre monde, Ken LOACH nous livre une chronique sociale sur l'Angleterre d'aujourd'hui avec les absurdités de son système social. Il dénonce dans son film le parcours d'un homme en prise avec l'administration, interdit de travail pour raison médical il est dans l'obligation de chercher du travail et de le refuser pour survivre. Il croise la route d'une femme contrainte d'accepter avec ses deux enfants un logement à 450kms de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d'accueil.
Un film qui ne laisse pas indifférent et qui donne à réfléchir sur les besoins humains et la place de l'homme dans notre société.

A noter aussi un Grand Prix au jeune réalisateur Canadien Xavier DOLAN pour son film "Juste la fin du monde".

Un film sur la famille et la fin de vie, une histoire où s'expriment l'amour et les querelles d'une famille.
Il est à penser que nous retrouverons prochainement Xavier DOLAN, car c'est un talent prometteur pour le cinéma.










A noter aussi pour la mise en scène ex aequo :
-Cristian MUNGIU pour "Baccalauréat" (Roumanie) sur la photo avec son actrice Maria DRAGUS
                                      -Olivier ASSAYAS pour "Personnal shopper" (France)



Prix du scénario : 
-Asghar FARHADI pour "Forushande" (Iran)

Prix du jury : 
-"American Honey" réalisé par Andrea 
ARNOLD (Royaume-Uni) sur la photo
avec l'actrice Sasha LANE



  






   Prix d'interprétation féminine :
-Jaclyn JOSE dans "MA'ROSA" réalisé par Brillante MENDOZA (Philippines)

Prix d'interprétation masculine :
-Sahab HOSSEINI dans "Forushande" réalisé par Asghar FARHADI (Iran)









                           Shahab HOSSEINI et Asghar FARHADI son réalisateur
La caméra d'or pour une première oeuvre est attribuée à "Divines" réalisé par Houda BENYAMINA qui a été présenté dans le cadre de la quinzaine des réalisateurs.

La Palme d'or du court métrage pour "Timecode" réalisé par Juanjo GIMENEZ(Espagne) et une mention spéciale du jury pour "Amoça que dançou com o diabo" réalisé par Joao Paulo MIRANDA MARIA (Brésil).
Le Prix "un certain regard" est attribué à "HYMYLEVA MIES" réalisé par Juho KUOSMANEN (Finlande).
Le Prix du Jury oecuménique pour "Juste la fin du monde" de Xavier DOLAN (Canada) et deux mentions spéciales aux films : "American Honey" d'Andrea ARNOLD (Royaume-Uni) et "Moi, Daniel BLAKE" de Ken LOACH (Royaume-Uni).
Le rideau est tombé, la fête est finie, nous nous retrouverons l'année prochaine pour une soixante-dixième édition du Festival International du Cinéma à Cannes.